Quand ta joie s’accroche à un je ne sais quoi!

On pense souvent que la source de la joie provient de l’extérieur.

Que nous devons avoir des excitations à l’extérieur de soi pour se sentir en vie.

J’ai été très longtemps à penser que je n’avais aucun pouvoir sur ma vie et sur ma capacité de maintenir mon état de joie.

Mais la joie est un état dans lequel la paix est présente en tout temps.

Seulement, c’est de vivre dans une illusion de penser que cet état de joie n’est pas constant.

Je vous partage 5 moyens que j’utilise pour cesser d’attendre après quelque chose pour vivre plus heureux(e)s.


Débarquer d’être sur la coche!

Vous connaissez peut-être ce phénomène qui demande à avoir le plus beau et le plus haut résultat. Vous savez quand vous êtes obligé d’attendre pendant une nuit pour avoir le dernier gadget électronique pour vous donner une soit-disant illusion. Hum! Dans mes valeurs, ma joie dans le cœur et mon bonheur sont très loin de la possession de biens matériels et encore plus de l’accumulation des biens. Ma valeur n’est pas attribuée à un élément externe pour me maintenir dans un état de bien-être.

Baisser les attentes

Quand vous avez l’impression que toute votre vie dépend de la réaction des autres et de leur vie en général pour avoir une peu de bonheur et vivre un état de joie éphémère. Réaliser justement que toute votre vie a été consacrée à rendre heureux et heureuse les autres autour de soi sans vraiment se préoccuper si cela vous convenait. Et bien la journée que vous réalisez que tout ça est à l’extérieur de vous et que la journée que ces gens ne font plus partie de votre vie, hé bien vous n’êtes plus rien. Alors je pense qu’une partie de soi-même vient d’y passer.

Alors comment faire grandir la joie et comment y croire? Diminuer ses attentes envers les autres et envers la vie en général signifie qu’on laisse un peu plus la vie agir avec nous et pour nous. Nous cessons d’attendre après les gestes et les sourires des autres pour se sentir vivant et avoir un soi-disant sentiment de joie. Car demander et se sentir dans l’obligation de faire et sentir que nous n’avons pas le choix… nous enlève du pouvoir sur notre vie et nous enlève la joie.

Voir la beauté dans les petites choses

Ah! Pour certains cela peut paraître bien ordinaire et assez cliché!
Seulement, c’est tellement important de commencer à voir la beauté dans les choses et surtout les petites choses. On pense justement que ce sont les grandes affaires, les grands événements, les personnes très influentes et les personnes qui possèdent beaucoup qui sont automatiquement heureux. Je pense que la joie dans le cœur est de se donner le droit de contempler, de sentir, ressentir et d’admirer ce qui se passe à l’intérieur de soi et de devenir témoin de sa propre vie. Pour en arriver à s’émerveiller devant la plus grande simplicité de la vie. Je ne veux pas dire que l’argent éloigne la capacité à contacter la joie, évidemment non! Seulement, la capacité d’apprécier ne dépends pas du fait d’avoir ou pas de l’argent.

On goûte davantage

On est tellement pressé et sous pression ça pas de foutu bon sens!
Un moyen que j’ai développé pour faire grandir le plaisir dans la vie et surtout le plaisir de me sentir en vie, c’est de prendre le temps de déguster et d’apprécier un repas. Combien de gens ne prennent pas le temps de s’assoir pour manger et de remercier pour la nourriture accessible et de qualité dont nous avons accès. Et de constater que de prendre un repas tout seul sans cellulaire, tv, journaux, magazine, etc… c’est quasiment impensable maintenant. Je vous invite à vous débrancher à l’heure de vos repas et de revenir à vos papilles et à vos sens pour apprécier ce qui se passe quand vous apporter l’énergie au corps. C’est aussi une grande joie!

Se détacher du résultat

Ah le voilà celui là! A mon sens, si on veux retrouver plus de joie et de légèreté ça passe tellement par revenir à soi. En se détachant des attentes automatiquement on se détache des résultats et on se donne la permission de vivre davantage dans le moment présent. Si nous sommes constamment dans les exigences et dans la performance et la compétition pour avoir le meilleur et d’arriver à toujours plus plus et bien ça se peut que la joie par moment ne fasse plus partie de votre vie car elle laisse place aux obligations, à la structure et aux commandes à remplir. Ne s’agit pas ici de vivre au gré le vent mais il s’agit plutôt de lâcher prise sur les résultats et se dire que tout arrive comme il se doit et d’apprendre à faire un peu plus confiance à la vie. De donner un espace pour que justement, cette vie agisse avec vous pour vous permettre de vous réaliser et apporter un plus grand plaisir durant le temps que cela se produit.

En terminant, vous savez que la joie n’est pas compliquée car elle ne dépend pas de facteurs externes et de conditionnement à l’extérieur de nous car c’est un espace bien vivant en nous.

Vous pouvez demander votre séance de 30 minutes avec moi ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *