Le salut est ma seule fonction ici.

 

Le monde de douleurs que tu perçois n’est pas la volonté de la présence qui t’habite. 

Le salut est le pardon à te donner et à t’accorder pour avoir pensé que Dieu voulait que tu souffres et que tu vives difficilement.

Car ce qu’il veut pour chacun d’entre nous, c’est de vivre selon sa volonté qui dit de laisser circuler l’amour dans toutes les parties infiniment petites de notre être.

Leçon # 99 

Un cours en miracles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *